Novembre 2023

Boxing Therapie Fribourg

Marielle & Evariste - un duo débordant d’énergie et d’un oeil visionnaire a récemment ouvert leur nouvelle salle de boxe, un espace vibrant dédié à la santé, à la confiance en soi et à la passion pour ce sport. Pour immortaliser l'énergie palpable et l'esprit dynamique de ce lieu nouvellement inauguré, notre équipe a eu le privilège de capturer leur passion par le biais d'une séance photo, d'une courte vidéo et d'une interview.

Ce projet nous a plongés dans l'univers enthousiasmant de ces entrepreneurs audacieux, offrant un aperçu du club et leur philosophie.

Marielle & Evariste

QU’EST-CE QUI VOUS A MOTIVÉ À MONTER VOTRE PROPRE CENTRE DE BOXE ?

Evariste : Le bouche à oreille a fait que notre succès a très vite grandis. On n’avait plus le choix que de s’investir pour ouvrir quelque chose de plus grand que notre ancienne petite salle, pour accueillir beaucoup de monde.

Marielle :
C’était vraiment par rapport à la demande.


QUEL ÉTAIT LE PLUS GRAND DÉFI POUR ARRIVER À LÀ OÙ VOUS ÊTES ?

Evariste : Je dirais que ce sont les imprévus par rapport aux travaux.

Marielle : C’est vrai que c’est tout un tracas de questions administratives pour être dans les normes. Investir du temps pour faire un projet si gros, du temps et de l’argent pour que ça puisse finalement voir le jour.


POURQUOI LA BOXE ET PAS UN AUTRE SPORT ?

Evariste : Si j’étais basketteur ou footballeur j’aurais jamais ouvert un club de foot ou de basket. Je pense que la boxe est un sport qui parle à tout le monde. Pour moi c’est la passion, c’est l’amour pour ce sport. Je pense que ceux qui font la course te diront pareil. Mais moi c’est la boxe.


QUELLE PHILOSOPHIE SOUHAITEZ-VOUS TRANSMETTRE À TRAVERS L’ENTRAINEMENT ?

Marielle :  Le respect et la bienveillance. Je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui appréhendent un peu la boxe. Qui voient ça comme un sport violent et ça peut l’être mais ça ne doit pas l’être. Ici, on est tous dans la même team. On est tous des partenaires d’entrainement et pas des adversaires.

Evariste : Un club familial. On s’intéresse aux membres du club. On est des coaches qui veulent comprendre leurs objectifs et essayer de les amener vers là où ils ont envie d’aller. C’est important. Quelque fois on s’arrête quelques minutes au milieu des entrainements à discuter avec ceux qui ont envie de discuter.


QUEL EST VOTRE MOMENT PRÉFÉRÉ DURANT L’ENTRAINEMENT ?

Marielle : Pour moi c’est l’effort physique et le sentiment à la fin de l’entrainement quand tu dis « ah, j’ai tout donné » !

Evariste :
Comme je suis coach, je pense que pour moi c’est le feedback à la fin. Quand je vois comment tout le monde se sent à la fin de l’entrainement.


COMMENT LA BOXE PEUT-ELLE ÊTRE UN MOYEN DE SURPASSER LES LIMITES PHYSIQUES ET MENTALES ?


Evariste : La boxe c’est un sport individuel. Ce n’est pas un sport collectif. Dans le sens que quand tu fais du foot, tu n’es pas seul. Tu peux te reposer, te décharger sur tes partenaires. Si tu es fatigué ou blessé le coach échange avec un autre équipier. A la boxe t’es tout seul. Tu n’as pas le choix de te surpasser.

Marielle : Quand les gens sont dans le rouge et tu vois qu’ils donnent tout, c’est beau à voir, c’est pur. Je pense aussi qu’il y a un instinct de survie et de protection qui se déclenche. Si tu n’arrives pas à mettre en pratique sur le ring ce que tu as appris à l’entrainement, tu prends cher donc tu n’as pas le choix que de te donner à fond aussi.


EN QUOI LA BOXE PEUT-ELLE ÊTRE UN DÉVELOPPEMENT PERSONNEL EN DEHORS DU RING ?

Marielle : En tant que femme, ça te donne une grande confiance en toi. Le fait de te dire « ah je suis capable de ça ». Je sais me défendre. Savoir que tu es capable physiquement c’est rassurant car tu es préparée. Il y a un bagage supplémentaire qui te permet d’être plus en sécurité.

Evariste : Le fait de faire un sport de combat, une femme peut avoir cette confiance de se dire « je m’entraine, j’ai la capacité de me défendre ». En ce qui me concerne, quand j’étais plus jeune, j’étais plutôt explosif et agressif. Je sentais qu’il fallait que je fasse quelque chose qui pourrait m’apaiser. Le fait de commencer la boxe chez mon ancien entraineur était quelque chose d’incroyable ! J’avais le sac où je mettais toutes mes émotions, je passais 30 à 40 minutes sur le sac à me défouler, ce qui me faisait tellement du bien. Je suis devenu une force tranquille.


QUEL MESSAGE OU CONSEIL AIMERIEZ-VOUS TRANSMETTRE À CEUX QUI ASPIRENT À REJOINDRE VOTRE SALLE DE BOXE OU À S’ENGAGER DANS LA PRATIQUE DE LA BOXE EN GÉNÉRALE ?

Marielle : N’ayez pas peur de commencer la boxe. Tu travailles mil aspects au niveau physique et mental. Faire de la boxe c’est beaucoup plus qu’un combat.

Evariste : On a beaucoup de cours adaptés, il y en a pour tout le monde. Il y a des cours mixtes mais aussi le « lady boxing » pour les personnes qui ont peur d’être mélangés. On a des cours du débutant jusqu’au combattants. La boxe est un sport que tout le monde peut faire aujourd’hui pour un bien mental ou un bien physique. Et après ceux qui veulent pousser leurs limites peuvent se lancer dans la compétition.

En envoyant ce message, je confirme avoir entièrement pris connaissance de la déclaration de protection des données et en accepter le contenu dans son intégralité.

Votre demande sera traitée dans les meilleurs délais

Nous contacter

Votre Message à bien été envoyé,
Nous vous contacterons au plus vite

Merci !